Thursday, January 20, 2011

A la main


Une arche en pierres sèches parmi les milles îles Après une semaine de travail rigoureux, l'idée de se retrouver apprenti auprès de l'un des maîtres canadiens dans l'art de construire des murs en pierres sèches pendant deux jours me plaisait bien. L'objectif pratique de cette fin de semaine était d'ériger une arche de pierres de huit pieds de hauteur (sans mortier ou béton) au «Biosphere center» situé dans la belle région des Milles îles, en Ontario. L'ouverture de cet atelier s'est faite lors d'une journée pluvieuse du mois de mai, sous un mercure qui n'a pas voulu dépasser les 5 degrés. Tailler et travailler la pierres dans ces conditions météorologiques aurait rebuté n'importe qui, mais les yeux scintillants et l'énergie dégagée par celui qui allait nous dévoiler les grands secrets de la pierre en valaient largement la peine! John Shaw Remmington, un maçon de formation au sommet de son art et instigateur du «Dry Stone Wall Association of Canada», a délaissé il y a belle lurette, le mortier et le béton pour renouer avec les techniques traditionnelles et ancestrales de pose de pierres. Les artisans de cette association créent des murs, des bâtiments et même des ponts de plus de quatre mètres de portée sans le moindre mortier! Des ouvrages qui laissent les visiteurs sans voix! En Estrie, la pierre reprend tranquillement sa place à travers nos paysages et je crois que nous pouvons tous nous en réjouir. L'impact écologique est beaucoup moindre qu'un produit de béton (surtout si la pierre est récoltée localement, il va sans dire), l'intégration plus harmonieuse et enfin, chaque ouvrage de pierres fait appel à un certain sens artistique. La pierre offre cependant plusieurs défis: apprendre à lire, comprendre et respecter la pierre avec laquelle on est appelé à travailler est fondamental pour la pérennité des ouvrages à réaliser. Pour l'instant, ces ateliers sont offerts uniquement en Ontario, mais ne laissez pas ce détail freiner vos envies de léguer des ouvrages de pierres à vos petits et même petits‐petits‐enfants! Cette aventure est ouverte à tous ceux et celles dont la curiosité et la soif d'apprendre ont comme chez moi, un caractère insatiable. Les ouvrages de pierres sont immuables, mais les connaissances et les apprentissages voyagent et n'ont de limite que l'imagination et la bonne volonté de leurs propriétaires! Et puis les Milles îles, c'est une si magnifique région! Aaron P. Wallis (architecte paysagiste, M.Sc A) Parution : Le Reflet du Lac – 27 mai 2010

No comments:

Post a Comment